6ème Congrès Polio à Paris

ABP-Polio
Jeudi 6 avril
6ème Congrès Polio à Paris

Le 6è Congrès sur la poliomyélite antérieure aiguë organisé sera organisé le 6 avril prochain par la Mission Handicap-DOMU de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris et Espace Evénementiel, soutenus par le Réseau Polio Île-de-France et les associations de personnes en situation de handicap.

La participation active des cinq premiers a rendu évident cette nouvelle édition, qui se tiendra le jeudi 6 avril 2017 à l’Institut National du Sport et de l’Expertise et de la Performance (INSEP), à Paris.

L’ABP y sera représentée par deux membres du conseil d’administration, qui seront ravis d’éventuellement vous retrouver sur place. Pour tous les autres, nous ne manquerons bien entendu pas de vous faire le compte rendu des exposés de cette journée.

Les nouveaux cas d’atteinte poliomyélitique sont en France du domaine de l’Histoire. Lors des congrès précédents, nous avons discuté ensemble les sujets des séquelles, de l’évolution à long terme, des solutions à apporter. Mais dans le monde, la poliomyélite est-elle toujours d’actualité ? Dans quels pays le virus sévit-il encore ? Quelles en sont les raisons : sanitaire, politique, géopolitique ? Quelle typologie de population frappe-t-il ? Autrement dit, quelle est l’épidémiologie mondiale en 2017 de cette pathologie virale d’expression neurologique ? Un représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) nous informera. Pour les professionnels, la confrontation avec des collègues étrangers sur les façons de prendre en charge les patients porteurs de séquelles est enrichissante et le Président de l’European Polio Union, John Mac Farlane, nous fera partager son expérience.

Un thème récurrent des congrès mais aussi des consultations est le syndrome post polio. Source d’appréhension et associé à de nombreuses idées reçues, il doit être bien défini, explicité et dédramatisé. Nous tenterons de faire leur sort à de nombreuses fausses informations qui sont véhiculées à l’infini, notamment sur la toile.

Parmi les plaintes des porteurs de séquelles de poliomyélite, la douleur, les douleurs sont au premier plan. Précédemment, nous avons abordé plusieurs formes de thérapeutiques et en complément il nous a paru approprié d’aborder certaines thérapies non médicamenteuses de la douleur. Des spécialistes nous parleront de leur approche : hypnose, thermalisme, acupuncture, sophrologie.

Toutes les infos en cliquant ici