Camp Dalhem 2008 : Un camp de rêve !

JPEG - 74.9 ko

Les campeurs et leurs aides se sont retrouvés comme l’an dernier au château de Dalhem, endroit prestigieux et romantique s’il en est. Mais ils avaient été précédés par des décorateurs particuliers, qui avaient égayé les salles du château avec une quantité phénoménale de ballons colorés et de dessins représentant nos héros favoris tels que les Dupond(t), les schtroumpfs, etc… Dès l’entrée, tous étaient plongés dans le thème du camp : « [*la bande dessinée*] ».
Ce thème porteur permet toutes les fantaisies, dont les organisatrices ne se sont certes pas privées : jeux de piste, quiz, bal, contes, puzzle géant, séances de dessins, déguisements etc… Le camp fut aussi l’occasion de découvertes telles que l’aquarium de Liège, la maison de la science, sans oublier les activités plus classiques telles que restaurant, piscine, chorales, barbecue, danses, atelier jembé et j’en passe.
Une originalité du camp de Dalhem est la création de « [*blasons*] ». Chaque participant reçoit un blason vierge (cette année, sous forme d’une bulle de BD) sur lequel tous sont invités à écrire un petit mot d’amitié, tout au long du camp. Le dernier jour, une dédicace spéciale est ajoutée sur chaque blason par d’autres participants pris au hasard. Et après plastification (car ce blason est un trésor à conserver), ils sont lus et rendus à leurs propriétaires. Chaque personne est unique, avec ses dons et ses qualités qui sont mis en évidence grâce à ces blasons personnalisés.

Les organisatrices ont développé un site internet contenant tous les renseignements possibles à propos du camp de Dalhem. On y découvre aussi de nombreuses photos illustrant fort bien l’ambiance chaleureuse et souvent « déjantée » de ce camp.
Site internet du camp : KANP

Cette année a vu plusieurs nouveaux aides rejoindre l’équipe. Malgré leur jeune âge, ils se sont rapidement et parfaitement intégrés dans l’esprit des camps CVH. La plupart sont d’ailleurs partants pour recommencer l’an prochain ! Les activités des camps permettent bien sûr de s’amuser, mais donnent aussi l’occasion à certains de sortir d’eux-mêmes, de prendre des initiatives, de découvrir du neuf. Elles renforcent également l’amitié entre tous les participants, qu’ils soient campeurs ou aidants.
Un drame concernant une des responsables est survenu pendant le camp : sa maison a complètement brûlé, causant des sévères brûlures à son jeune frère. Cet incendie a catalysé l’énergie des aides qui ont très efficacement soutenu l’organisatrice et ont pris le camp en main durant deux jours.

Qui a dit qu’ « il n’y avait plus de jeunes qui ….. » ?