Camp Marbehan 2013

Marbehan : destination du deuxième camp d’été de l’Association Belge des Paralysés (ABP). Dix-neuf adultes handicapés moteurs s’y sont rendus du 2 au 12 août derniers.

Durant onze jours, dix-neuf adultes handicapés moteurs ont séjourné sur les terres de Marbehan, au Centre de Dépaysement et de Plein Air de la Communauté française. Accompagnés d’une trentaine d’aidants, ils ont passé de grands moments de loisir et de détente. Permettre aux personnes handicapées de vivre des vacances comme tout un chacun, telle est la visée du camp « Août… Nous allons ».

Depuis plusieurs années, le camp de Marbehan est préparé et organisé par une équipe de choc : FreDelPhil’s (Delphine et Frédéric Marganne, Philippe Attout et Philippe De Cock). Pour l’édition 2013, les quatre organisateurs ont choisi d’animer le séjour sur le thème du livre de la jungle. C’est ainsi que les campeurs et leurs aidants sont montés dans les gigantesques arbres du Domaine provincial de Mirwart (Saint-Hubert), lors d’une journée en compagnie de l’asbl Les Dendronautes . Les personnes atteintes d’un handicap étaient assises sur des sièges et hissées dans les arbres par les aidants. « C’est un projet qui colle bien avec la philosophie du camp, car la personne handicapée et son aidant forment un tandem », explique l’un des aidants. « L’activité a beaucoup plu aux participants, au point ou l’un d’entre eux ne voulait plus descendre des arbres », se rappelle-t-il. La journée est également marquée par la présence d’un photographe professionnel. En effet, un reportage a été offert par CERA dans le cadre d’un concours photos gagné par l’ABP.


Tout au long du camp, de nombreux autres ateliers ont été organisés. Ainsi, le 3 août, les participants et leurs aidants sont partis sur les routes de Marbehan pour une ballade en side-cars, trikes et motos. Ils ont ensuite chanté, lors d’un karaoké mémorable. Les vacanciers ont également visité le zoo d’Amnéville (France) et sont allés souper dans un restaurant de leur choix. De nombreuses activités et soirées, pour un amusement garanti.

Tout au long du séjour, les organisateurs ont pu admirer l’ambiance de solidarité et d’entraide qui s’est établie entre les anciens et les nouveaux campeurs. « Beaucoup d’amusement, beaucoup de sensations fortes, beaucoup de découvertes », conclut Delphine Marganne.