Les TEC roulent aussi pour les PMR

Les TEC roulent aussi pour les PMR

Communiqué de presse conjoint SRWT-CAWaB
de ce 11 octobre 2013

Les TEC roulent aussi pour les personnes à mobilité réduite( PMR)
Ce 11 octobre à Namur, Jean-Marc Vandenbroucke, Administrateur général de la SRWT et Vincent Snoeck pour le CAWaB (Collectif Accessibilité Wallonie Bruxelles) présentent à la presse les termes de l’accord trouvé en marge du procès qui les opposait à propos de l’accessibilité des services des TEC aux personnes à mobilité réduite (PMR) et plus particulièrement aux PMR voiturées.
« D’ici 3 ans, la majorité des lignes de bus les plus fréquentées des TEC seront accessibles aux personnes en fauteuil roulant ! »

Le groupe TEC réaffirme et démontre son adhésion totale au principe de proposer aux PMR un accès non discriminé à son offre de transport. Pour progresser, plusieurs dispositions ont été arrêtées, en concertation avec le CAWaB :

1. Dans les trois ans, une inspection de tous les arrêts des 186 lignes les plus importantes de Wallonie sera effectuée. Le but est de définir quels sont, sur ces lignes, les arrêts :

- conformes, c’est-à-dire répondant aux normes maximales d’accessibilité ;

- praticables, c’est-à-dire répondant à des critères assouplis mais suffisants pour permettre le déploiement d’une lame d’embarquement en toute sécurité.

Suite à ces inspections, un pictogramme sera apposé sur les arrêts afin que le public concerné sache sur quel type d’arrêt il se trouve.

2. Dans les 3 mois, les conducteurs des 5 TEC recevront des instructions relatives à la prise en charge des PMR. Trois conditions doivent être réunies pour assurer l’embarquement ou la descente du véhicule, en toute sécurité et avec l’aide d’une tierce personne ou du conducteur. Ces trois conditions, cumulatives, sont :

- l’arrêt doit être au minimum praticable ;

- le bus doit être équipé d’une rampe d’embarquement manuelle ou automatique ;

- les conditions d’exploitation (approche de l’arrêt, charge du véhicule, sécurité des personnes…), que seul le conducteur est à même d’apprécier, doivent être favorables.

3. Le concept de ligne accessible aux PMR repose, aujourd’hui, sur une ligne comptant un maximum d’arrêts dits « conformes », aménagés au prix de lourds travaux et donc, très difficile à mettre en œuvre techniquement et financièrement. Demain, les lignes accessibles aux PMR seront plus nombreuses grâce à la notion d’arrêt dit « praticable ». Une ligne sera donc déclarée accessible lorsque 70 % des voyageurs l’empruntant le feront à partir ou vers des arrêts praticables ou conformes. Les bus équipés de dispositif d’embarquement seront affectés de manière prioritaire sur ces lignes accessibles.

Des travaux d’amélioration des arrêts seront également entrepris afin d’étendre progressivement l’offre de service.

4. Les lignes auditées mais ne répondant pas aujourd’hui aux critères des lignes accessibles pourront également être empruntées par les clients en fauteuil roulant. Cependant, le bus qui se présentera ne sera peut-être pas équipé de rampe d’accès et l’embarquement sera impossible.
Parallèlement, au gré du renouvellement de la flotte des bus , la SRWT complétera l’équipement des TEC en véhicules munis de rampes automatiques afin d’offrir un service de qualité sur l’ensemble des lignes, accessibles ou auditées.

5. Les conducteurs des TEC seront formés spécifiquement car leur rôle est essentiel dans la prestation du service attentionné que leur employeur souhaite proposer aux PMR.

L’offre actuelle des TEC s’ouvrira donc plus largement aux PMR voiturées dès 2014 et ils bénéficieront progressivement d’une information claire aux arrêts, sur le site infotec.be et dans les véhicules (annonces vocales et visuelles des arrêts). Ces améliorations constitueront aussi un plus certain pour les voyageurs valides.

Le CAWaB et la SRWT entrent aujourd’hui dans une logique de concertation et de collaboration. Celle-ci permettra au transport en commun wallon de respecter progressivement la convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées, ratifiée par la Belgique, stipulant, dans son article 9 :

« Afin de permettre aux personnes handicapées de vivre de façon indépendante et de participer pleinement à tous les aspects de la vie, les États Parties prennent des mesures appropriées pour leur assurer, sur la base de l’égalité avec les autres, l’accès à l’environnement physique, aux transports, à l’information et à la communication, y compris aux systèmes et technologies de l’information et de la communication, et aux autres équipements et services ouverts ou fournis au public, tant dans les zones urbaines que rurales. »

www.cawab.be