Minibus de la STIB : Témoignage d’une personne handicapée

"Madame la Ministre devrait passer quelques heures dans un minibus pour se rendre compte de ce qu’est le transport des personnes handicapées.

Car il ne s’agit pas uniquement de transport de personnes handicapées physiques, mais également de transport de personnes lourdement handicapées, handicap moteur, cérébral, enfants ou personnes plus âgées qui ne peuvent parfois pas s’exprimer, parfois pas bouger du tout. Il arrive que le chauffeur de Minibus doive lui-même prendre l’argent de la course dans le sac/portefeuille de la personne handicapée.
Comment un chauffeur de taxi sans aucune formation peut-il prendre en charge de telles personnes ? Pourquoi un chauffeur de taxi qui n’a ni la volonté ni l’envie de se charger de telles personnes le ferait-il ? Il ne s’agit pas uniquement de prendre une personne à un point A pour l’emmener à un point B, il faut aider cette personne de porte à porte et pas uniquement la sortir du taxi et passer au client suivant ; il y a même des cas où il faut attendre qu’une personne valide – parent ou autre - soit au lieu d’arrivée pour « réceptionner » la personne handicapée. Le taximan le fera-t-il ?

Si comme le prétend Madame la ministre les taxis seront disponibles 24h/24 et 7 jours/7 sans longs délais de réservation pourquoi est-ce si difficile aujourd’hui d’avoir un taxi pour personne à mobilité réduite (PMR) ? Il faut appeler des heures à l’avance, parfois même on vous dit qu’il faut réserver la veille alors que nous sommes censés être prioritaires dans ces taxis ! Il est même déjà arrivé que le taxi réservé n’arrive jamais ! Tout ça parce que les taxis pour PMR font de préférence d’autres courses et que vous devez attendre qu’il y en ait un dans vos environs et qu’il accepte la course.

Madame la Ministre ne sait rien de ces problèmes, ne voit qu’une économie à faire sur le dos d’une minorité qui pour la plupart ne peut pas faire entendre sa voix ! Où est le service rendu à la population et la protection des minorités ? Comment accepter ses mesures quand on entend que la Région Bruxelloise va mettre 1,300 million d’Euros dans l’embellissement des stations de métro ? Est-ce là donc la priorité de ces élus ?

Mesdames, Messieurs les membres du Gouvernement Bruxellois vous n’avez qu’une seule excuse, celle de ne pas savoir de quoi vous parlez et de ne pas vivre ce que nous vivons mais il ne tient qu’à vous d’y remédier : ECOUTEZ-NOUS !"