Ministre Grouwels : Projet minibus de la STIB

Des transports publics mieux adaptés aux personnes à mobilité réduite
La ministre des Transports : « La concertation constructive avec toutes les parties porte ses fruits »

Sur proposition de la ministre bruxelloise des Transports, le gouvernement bruxellois a abouti à un accord sur la réforme et la modernisation des transports pour les personnes à mobilité réduite (PMR). Un système « mixte » sera introduit avec 12 minibus de la STIB et une centaine de taxis « mixtes » (le service appelé Taxi+). Cet accord constitue un complément à l’accord de principe pris précédemment par le gouvernement bruxellois au mois de mai. Cette réforme pour les personnes à mobilité réduite entrera en vigueur à partir du début de l’année 2013.
La ministre des Transports motive sa décision :
« Dorénavant, nous pourrons offrir aux personnes à mobilité réduite un meilleur service et une plus grande capacité de transport. Je pense que nous pouvons parler d’une véritable situation gagnant-gagnant : le coût par trajet pour les autorités est presque divisé par deux, l’offre est augmentée, et tout cela au même prix pour l’usager, à savoir 1,7 euro par trajet ».

Expertise et flexibilité

Après concertation avec les différents acteurs et instances impliqués, le gouvernement bruxellois a finalement opté pour un système mixte, dans lequel tant la STIB que le secteur des taxis jouent un rôle. Grâce à ce système mixte de minibus et de taxis, l’expertise et la flexibilité peuvent parfaitement être combinés, sans que les tarifs ne soient augmentés.

La STIB coordonnera le transport adapté pour les PMR. La société de transport sélectionnera à chaque fois l’exécuteur du service en fonction de l’usager. Ainsi, la STIB se concentre sur les déplacements difficilement réalisables en taxi, comme ceux pour les personnes dans une chaise roulante imposante ou pour plusieurs personnes ayant le même point de départ ou d’arrivée, tandis que les services Taxi+ se chargent du transport de voyageurs individuels nécessitant moins d’assistance et interviennent en cas de manque de capacité des minibus. En tout état de cause, aucune réservation ne devra plus être refusée à l’avenir.

Economiser en optimisant

Alors que la Région payait encore 59 euros par passager en 2010 et 56 euros en 2011, le futur système mixte aura un coût d’un peu plus de 33 euros par passager. Dans une situation identique à celle de 2011, cela représente une économie de près de 700.000 euros. Voilà donc comment nous pouvons réaliser près du double de trajets avec le même budget.

La ministre bruxelloise des Transports : « Je suis particulièrement satisfaite que nous ayons abouti à un accord solide grâce à un dialogue constructif avec toutes les parties concernées. Grâce aux forces concentrées des minibus et des services Taxi+, les personnes à mobilité réduite pourront compter sur un système de transport adapté répondant parfaitement à leurs besoins individuel, bien plus flexible et au même prix avantageux. »

Quelques commentaires :

1. A première vue, les réactions des utilisateurs, des associations et des différents conseils consultatifs ou commissions de la mobilité ont été entendues par la Ministre qui a tenu compte d’un certain nombre de recommandations dans son projet
2. La STIB aura mission de coordonner les réservations ET conservera une douzaine de bus adaptés pour les transports de groupes de voyageurs handicapés. La formation et la motivation de leur personnel pourront être bien utilisées
3. L’attitude des chauffeurs de taxi sera déterminante. Ils demandaient une compensation financière, ils l’auront mais cela suffira-t-il pour les convaincre de privilégier les courses PMR pour lesquelles ils ont reçu leur licence ?
4. Il est prévu que la commission régionale de la Mobilité, section PMR soit partie prenante dans le suivi et le contrôle du projet. Comme nous y sommes très présents, nous pourrons donc faire le nécessaire pour que les solutions mises en place rencontrent les attentes des voyageurs auxquels elles sont destinées.