Camp Ter Helme 2008

(29 août - 5 septembre 2008)

Le camp d’Oostduinkerke bénéficie d’un endroit accueillant, situé dans les dunes non loin de la mer : l’hôtel Ter Helme, parfaitement équipé pour recevoir des personnes en chaises. Même par temps maussade, ce qui est souvent le cas, la mer du nord offre une palette de couleurs pastels incomparables qui attirent de très nombreux campeurs belges et
luxembourgeois. Et comme chaque campeur doit avoir au moins un(e) aide, le challenge est annoncé : trouver près de 75 jeunes, bénévoles et enthousiastes.
Et ce fut à nouveau un succès complet.
Le thème choisi cette année était « le cirque ». Qui n’a jamais rêvé de clowns, d’acrobates, de jongleurs, de lumières ? Chacun a pu réaliser son rêve : accueil du premier jour avec une vraie fanfare, dans un décor de tente de cirque, avec l’apéritif normalement offerts aux « VIP ». Au camp CVH, tout campeur est considéré comme VIP !

Et la surprise de la semaine fut l’arrivée d’un vrai cirque … oui, vous avez bien lu, un véritable cirque avec animaux sauvages et jongleurs de tous poils. De quoi rêver ! Le cirque s’est prolongé les autres jours par des séances de grimage, des soirées déguisées, et des échanges d’impressions et de souvenirs.
… et c’est un VRAI serpent ! … et un vrai équilibriste.

La mer étant toute proche, il ne fallait surtout pas la négliger : balades en voiturettes spéciales dans le sable, promenade en char à banc sur la plage, pêche aux crevettes avec chevaux traditionnels, suivie de la cuisson sur la digue et de la dégustation. Visite de Sea-Life à Blankenberge entre deux averses, séance photos sur la digue, etc…

Chaque camp conserve ses traditions. Ici, les incontournables sont le dîner de gala en robe de soirée et smoking, les ateliers cuisine et composition florale ainsi que le rallye resto où chacun peut choisir son restaurant à thème dans la ville. On peut aussi ajouter cette année un jeu de piste original, le bowling, et j’en passe.
Au cours du camp, les participants, handicapés et aides, apprennent à se connaître, à s’apprécier. Les jeunes aides pour qui c’était la première expérience ont découvert un monde où la relation est mise en valeur. Il n’est pas question ici de savoir ce qu’on sait faire, mais simplement qui est l’autre, avec ses qualités, parfois insoupçonnées.

L’équipe des organisatrices s’est renouvelée cette année : deux nouvelles têtes sont apparues et ont été plongées rapidement dans le bain, chacune avec ses dons propres. A la fin du camp, elles avouent avoir « adoré » et se réjouissent déjà du prochain camp 2009 !